Bieke Depoorter

Bieke Depoorter (BE, °1986) est membre de la prestigieuse agence Magnum Photos depuis 2012. En tant que jeune photographe, elle a déjà effectué un parcours impressionnant. C'est sa première exposition individuelle au FOMU. Nous dévoilons une Depoorter méconnue à un tournant de sa carrière. Dans cinq projets récents – dont certains encore en plein développement – elle remet en permanence en question sa propre position en tant que photographe et outsider.


La nuit et les moments auxquels personne ne semble prêter attention restent son domaine de prédilection, mais la collaboration et le dialogue occupent désormais le premier plan. Ainsi, après des années de photo en Égypte, elle change de cap en demandant à des Égyptiens d'écrire directement sur ses clichés. Dans As It May Be (2017), il en résulte une conversation entre Égyptiens et la parole est donnée à des personnes qui sinon ne se laisseraient jamais photographier. Dans l'installation multimédia Sète#15 (2015) et dans le court-métrage Dvalemodus (2017), elle considère ses sujets comme les acteurs d'un récit avec leur propre univers comme décor.


Avec cette exposition, le FOMU montre également deux projets encore en plein développement. Agata (2017-…) est une collaboration avec une jeune femme que Depoorter a rencontrée à Paris. Dans ce projet, tant la photographe que la personne photographiée définissent le scénario. Dans Michael (2015-…), Depoorter se comporte presque comme une détective dans une enquête de plusieurs mois sur la vie d'un homme de Portland, dans l'Oregon. Lors d'une rencontre brève, mais intense, Depoorter reçoit trois valises remplies de collages et d'écrits, ce après quoi l'homme disparaît sans laisser de trace.

 

Commissaire d'exposition: Joachim Naudts

Beeld: Agata, Paris, November 2, 2017 © Bieke Depoorter / Magnum Photos