Ebifananyi - Andrea Stultiens

Le substantif Ebifananyi est dérivé du verbe Kufanana qui signifie ressembler à. Ebifananyi est le mot luganda qui peut à la fois renvoyer à des dessins, des peintures et des photos.

En 2011, Andrea Stultiens (NL) et l'artiste R. Canon Griffin (UG) ont fondé la plateforme History in Progress Uganda. Sous ce nom, ils documentent depuis lors des collections historiques de photographies ougandaises dans leur état actuel.

Le rôle de Sultiens est passé de celui de documentaliste à celui d’artiste et de curatrice. Elle privilégie une approche polyphonique et demande à des artistes contemporains d'activer le matériel visuel. Convergent ainsi de la documentation personnelle, le travail de photographes ougandais, mais aussi des clichés historiques de colons et missionnaires occidentaux. Elle rassemble les résultats dans huit publications intimes sous le titre d'Ebifananyi et les exhibe dans de nombreuses petites expositions en Ouganda et en Europe du Nord.

La présentation du FOMU regroupe pour la première fois toutes les collections photographiques sur lesquelles se fondent les publications. Elle montre la diversité de possibilités narratives du matériel visuel historique. L'exposition donne en outre une idée des réactions aux collections en Ouganda. Stultiens met ainsi en lumière l'utilisation de l'image photographique dans ce pays d'Afrique orientale et remet en question l'image stéréotypée de l'Afrique.

 

Cette exposition a été réalisée en collaboration avec Paradox.

Curateurs : Andrea Stultiens, Joachim Naudts (FOMU, BE) et Bas Vroege (Paradox, NL)